Trucs et astuces

Pensez-y, et n'oubliez pas quelques règles...

Voici quelques trucs et astuces pour éviter les petites galères !
Chaque pêcheur a sa propre expérience et on apprend aussi beaucoup des autres.
N'hésitez pas à me contacter si vous désirez enrichir cette rubrique.

Comment déboîter les brins d'une canne ?

Il arrive souvent, notamment lorsque le temps est pluvieux, que les brins d'une canne restent "coincés". Que faire alors ?
Surtout ne tournez pas les brins ! Les tissages modernes du carbone rendent cette manoeuvre relativement dangereuse pour la canne. Tout simplement, placez la canne derrière les genoux, l'emmanchement devant se trouver entre les jambes. Placez vos mains de chaque coté des genoux. Pliez légèrement ceux-ci et ouvrez doucement les jambes. La puissance des cuisses va permettre de déboîter les brins sans aucun problème ni aucun risque de casse. Pour éviter que cela ne se reproduise, enduisez les emmanchements de votre canne avec de la paraffine (de la bougie, par exemple).

Comment passer la soie dans les anneaux ?

Faites simplement une boucle et le tour est joué !
  Ne pliez jamais la canne !

Des noeuds dans le bas de ligne ?

Pas de panique, votre drop s'est resserré à cause du vent, la mouche à accroché le bas de ligne ? Une perruque...des noeuds?
Ne jamais tirer sur le fil ! Au lieu de couper, il faut démêler calmement, et pour défaire les noeuds récalcitrants, rien de tel qu'une épingle à tête de verre. Outil indispensable, elle vous servira également à déboucher les oeillets obstrués par le vernis, aérer un dubbing ou ôter une écharde. Ne pas oublier de dévriller le bas de ligne et de vérifier sa résistance.

Graisser ses soies synthétiques sans se ruiner ?

Il suffit d'utiliser de la graisse à traire ou de la biafine.

Comment tenir un poisson pour le décrocher ?

Il y a deux écoles :
Main mouillée pour ne pas ôter le précieux mucus du corps du poisson. Ce procédé est souvent utilisé et comporte le risque de causer des dommages importants sur les organes internes du poisson car plus c'est mouillé, plus ça glisse, et plus ça glisse, plus on serre !
A l'inverse, la main sèche à l'avantage de moins glisser et le désavantage d'ôter le mucus...
On peut aussi utiliser une épuisette raquette à mailles soudées ou des mitaines qui assurent une meilleure prise et abîment moins le poisson. Il est surtout préférable (quand c'est possible !...) de ne pas sortir le poisson de l'eau et de le décrocher sans le toucher avec une pince forceps ou à aiguilles. C'est relativement facile si l'on utilise des hameçons sans ardillon.
Pour tenir une truite hors de l'eau sans qu'elle bouge, il suffit de lui mettre le ventre en l'air le temps du décrochage. Ne pas oublier également de réoxygéner le poisson avant de lui rendre sa liberté. Si le décrochage est impossible, couper le fil.

Comment éviter de casser un quill de paon ébarbé pendant le montage ?

Le tremper dans de l'eau tiède (ou l'humecter de salive) avant de procéder aux enroulements, afin de leur rendre de la souplesse. Une fois enroulé, ne pas hésitez à assurer le quill avec une légère couche de vernis.
Pour mémoire, conserver toujours la partie sombre du quill sur la gauche.

Comment éviter qu'un tinsel disparaisse dans le dubbing ?

Il arrive souvent qu'un tinsel (ou un ribbing en cuivre ou en soie de montage) se 'noie' dans un corps réalisé en dubbing.
Deux solutions :
1) Serrer plus fermement les enroulements de dubbing.
2) Tourner votre tinsel dans le sens inverse du sens dans lequel a été enroulé le dubbing.

Comment préserver plumes et poils des mites ?

Pour empêcher les mites et autres lépidoptères de venir se poser et pondre sur vos matériaux naturels de montage, il suffit de mettre un ou plusieurs morceaux de bois de cèdre dans la boite où sont rangés les plumes et les poils (on peut aussi utiliser des grains de poivre entiers).
L'avantage de ces deux techniques est de ne pas laisser d'odeur, contrairement aux boules anti-mites traditionnelles.
Si les matériaux ont été contaminés (présence de minuscules petits oeufs blanc-crème), placer les pendant une dizaine d'heures au congélateur ou, encore mieux, une dizaine de secondes au four micro-ondes à forte puissance. Les oeufs ne résisteront pas.

Quel comportement en action de pêche ?

  • Les salmonidés sont des poissons extrêmement farouches. La discrétion et le camouflage grâce à des vêtements neutres, la mise à couvert sur la berge quand c'est possible, permettront de rompre la silhouette de l'homme prédateur. Ne pas entrer dans l'eau immédiatement. Prospecter les bordures avant tout.
  • La position par rapport au soleil est elle aussi déterminante : l'ombre du pécheur ou de sa canne sur I'eau effraiera à coup sur le poisson. Le soleil dans le dos est donc à proscrire. Par contre, en faisant face au soleil le poisson sera plus visible et le pêcheur moins repérable à l'ombre de la ripisylve. Mais de ce fait, certaines portions ou berges de rivières ne seront praticables qu'a certains moments de la journée.
  • Améliorer les capacités d'observation en portant un chapeau à larges bords ou une casquette à longue visière ainsi que des lunettes polarisantes.
  • Apprendre à percer du regard la surface de l'eau plutôt que de la considérer comme une surface impénétrable. Voir le poisson n'est pas toujours facile. L'observation de la rivière doit se faire avec méthode en ayant à I'esprit que les postes à poissons sont généralement les mêmes que pour les autres types de pêche (amont et aval des cailloux, souches, veines d'eau, bordures, etc.). Il faut toujours commencer par scruter " les postes classiques", puis regarder au plus près pour aller au plus loin en analysant secteur par secteur. Rechercher des formes allongées en léger mouvement (ne pas confondre algues et poissons). En présence de soleil, I'ombre du poisson se reflétant sur le fond de la rivière peut trahir sa présence. Par ailleurs, mieux vaut être placé légèrement en surplomb de I'eau pour atténuer fortement I'effet de réverbération et de scintillement, phénomène qui rend le poisson plus visible de la berge qu'en wading. Se rappeler cependant que plus on surplombera le poisson, plus on sera dans son champ de vision.
  • Lorsque l'on a repéré un poisson, il est impératif de vérifier qu'il n'y a pas d'autres poissons à proximité. En effet, même en approchant avec précautions pour ne pas l'effrayer, il n'est pas rare de faire fuir un autre poisson non repéré qui par sa fuite éperdue vers sa cache, entraînera avec lui tous les habitants du secteur.
  • Ne pas hésiter à faire "le héron" (ne plus bouger) pendant plusieurs minutes, le temps de son observation.
  • Ne pas hésiter à se mettre à genoux pour pêcher en sortant du cône de vision du poisson.

Quelques règles de conduite à respecter

  • Eviter de partir seul surtout en montagne.
  • Toujours indiquer à un tiers sa destination et son parcours.
  • Consulter météo et niveaux d'eaux.
  • Respecter le poisson capturé, en prendre très grand soin avant de le remettre à l'eau.
  • Respecter la réglementation de la pêche, les clôtures, les propriétés privées, les riverains et le poste des pêcheurs déjà en place.
  • Respecter, la faune sauvage, la flore et l'environnement en ne laissant aucune trace de son passage et en emmenant ses déchets.
  • Présenter son permis de pêche à toute réquisition de personnes habilitées.
  • Respecter la rivière en marchant le moins possible dans l'eau pour ne pas détruire postes, caches, habitat, frayères, alevins et faune aquatique, etc.
  • Signaler aux autorités compétentes toute anomalie (pollution (ou menace de l'être), dégâts, embâcles, etc.).
  • Vérifiez bien votre équipement...

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies